FR | EN

Français | English

jeudi, 30 mai, 2024

|

32.2 C
Bamako
36.1 C
Niamey
31.8 C
Ouagadougou

|

00:21

GMT

Le récap’ Sahel du 15 au 19 avril 2024

•Au Mali, « il est créé, au sein des Forces armées et de sécurité, une Force d’intervention rapide des Armées, en abrégé FIRA ». C’est ce qu’indique un décret signé par le président de la transition, le 15 avril 2024. Selon le texte, la Force d’intervention rapide des Armées peut intervenir sur l’ensemble du territoire national contre toute menace dirigée contre la défense et l’intégrité du territoire.

•Le gouvernement de la transition a annoncé, mercredi 17 avril, la dissolution du mouvement dénommé « Coordination des organisations de l’Appel du 20 février 2023 pour sauver le Mali ». Selon le communiqué du Conseil des ministres, ladite association « s’illustre en permanence par des agissements ostentatoires de nature à troubler l’ordre publique, à porter atteinte à la souveraineté de l’Etat et à l’unité nationale. »

•Au Burkina Faso, trois diplomates français sont déclarés « persona non grata » pour activités subversives. Ils sont priés de quitter le territoire sous 48 heures, selon une note du Ministère burkinabè des Affaires étrangères adressée à l’ambassade de France à Ouagadougou. 

•L’armée burkinabè a reçu, jeudi 18 avril, 75 véhicules destinés au soutien logistique, au transport de troupes et à l’évacuation des points chauds a annoncé le ministre de la Défense. Ce lot de matériel roulant provient d’un appui du Fonds de soutien patriotique et de l’Egypte.

•Le Niger et le Mali ont conclu, mardi 16 avril, un accord portant sur la fourniture de 150 millions de litres de gasoil destinés à la société Énergie du Mali pour alimenter les différentes centrales électriques du pays, a déclaré le ministre nigérien du pétrole, des mines et de l’énergie.