FR | EN

Français | English

jeudi, 18 juillet, 2024

|

26.2 C
Bamako
30.2 C
Niamey
25.1 C
Ouagadougou

|

00:51

GMT

Le récap’ Sahel du 17 au 21 juin 2024

Au Mali, une dizaine de leaders des partis politiques et mouvements signataires de la déclaration commune du 31 mars 2024 ont été arrêtés, jeudi soir, lors d’une rencontre au domicile d’un cadre du parti Adéma.

Au Burkina Faso, l’état-major des armées, a démenti dans un communiqué diffusé, mardi 18 juin, l’existence de « mouvements d’humeur et de mutinerie dans certaines casernes militaires ».

Le Conseil supérieur de la Communication du Burkina a suspendu, mardi, les programmes de la chaine de télévision TV5 Monde-Afrique pour une durée de 6 six mois et condamné à payer une amende de 50 millions de francs CFA.
Par ailleurs, ce mercredi, le bimensuel burkinabè ‘L’événement’ a été suspendu pour une période d’un mois suite à la publication d’un article le 10 juin 2024.
Toujours le mercredi, le Conseil supérieur de la Communication a suspendu l’émission ‘7 infos’ de la télévision BF1 pour une durée de 2 semaines.

Le président du Faso, le capitaine Ibrahim Traoré s’est rendu à la Radiodiffusion-Télévision du Burkina, dans la matinée du jeudi 20 juin pour réconforter le personnel, une semaine après un incident de tir à proximité de la cour de la télévision publique et qui avait fait deux blessés légers et des dégâts matériels sur des véhicules et engins stationnés.

Au Niger, le président du Conseil national pour la sauvegarde de la patrie, le général ABDOURAHAMANE TIANI, a reçu dans l’après-midi du jeudi 20 Juin 2024, les 5 agents de WAPCO-Niger arrêtés début juin au Bénin.

Le Niger a décidé, ce jeudi 20 juin, de retirer à l’entreprise française Orano, le permis d’exploitation de la mine d’uranium d’Imouraren.