FR | EN

Français | English

vendredi, 20 mai, 2022

|

34.2 C
Bamako
34.2 C
Niamey
32.1 C
Ouagadougou

|

01:19

GMT

Mali: à Diboli, l’activité économique au ralenti

Une longue file de semi-remorques et camions citernes à Diboli à la frontière entre le Mali et le Sénégal. Plus d’une semaine après les sanctions prises par la CEDEAO contre le Mali, les activités sont au ralenti, selon le syndicat des transitaires de Diboli. Les populations des deux pays affectés, déplorent la situation au niveau des frontières. Sur plus de 400 camions bloqués en début de semaine, la moitié a pu regagner le Mali, selon le syndicat des transitaires de Diboli. « Les principaux clients du Sénégal dans la zone CEDEAO en 2020 reste essentiellement le Mali (474,8 milliards de FCFA), la Côte d’Ivoire (110,3 milliards de FCFA), la République de Guinée (85,4 milliards de FCFA), la Gambie (64,5 milliards de FCFA) et la Guinée Bissau (32,9 milliards de FCFA)« , d’après l’Agence nationale de la statistique et de la démographie du Sénégal (ANSD). Pour diversifier les sources d’approvisionnement du Mali, suite aux sanctions de la CEDEAO, une importante délégation ministérielle s’est rendue en Guinée et en Mauritanie.

Michel Yao, Mody Kamissoko, Agaïcha Kanouté