FR | EN

Français | English

samedi, 13 août, 2022

|

27.2 C
Bamako
33.4 C
Niamey
30.6 C
Ouagadougou

|

21:13

GMT

Mali: la CMAS de l’imam Dicko « prête » à participer au Conseil national de la transition

La coordination des mouvements, associations et sympathisants de l’imam Mahmoud Dicko (CMAS) à travers son coordinateur général, Issa Kaou N’Djim, a tenu une conférence de presse au siège de l’organisation, le samedi 17 octobre, en présence du nouveau ministre de l’emploi, Mohamed Salia Touré, membre dudit mouvement et des représentants de la CMAS des communes de Bamako et de Kati.

La rencontre avec la presse, selon les responsables de la coordination, a pour but de réaffirmer leur soutien au processus de transition en cours et d’annoncer la reprise de ses activités de structuration du parti à travers le pays et à l’étranger.

Dans leur déclaration préliminaire signée par le coordinateur général, les militants de la coordination qui se veut un mouvement politique encouragent les autorités de la transition à mettre en œuvre la charte en vue de « refonder l’Etat en révisant les textes électoraux, améliorer la gouvernance en combattant la corruption et le système éducatif, renforcer les forces de sécurité et de défense… »

Ils exigent surtout que « justice soit rendue aux victimes des crimes commis lors des évènements 10, 11 et 12 juillet 2020 » et assurent qu’ils participeront à la conduite du Conseil national de la transition, l’organe législatif qui sera bientôt mis en place.

Implantation

L’autre point évoqué au cours de cette rencontre avec la presse, est la poursuite de l’installation des représentations du regroupement dans tout le pays ainsi que dans la diaspora. « C’est aussi d’informer les Maliens que nous allons continuer la structuration de la CMAS qu’on avait arrêté pour un combat que vous savez tous, c’est-à-dire la révolution que le peuple malien a engagé. Nous allons mettre en place le bureau de Bamako, dans les régions et dans la diaspora », explique Khalid Sarmoye Cissé, président de la CMAS en commune VI.

Apres la phase de structuration, les partisans de  l’imam Mahmoud Dicko prévoient une grande assise sur les élections prochaines. « L’autre tâche, c’est d’appeler tout le peuple CMAS à une assemblée générale pour statuer sur la position du regroupement face aux élections présidentielles et législatives » a indiqué M. N’Djim.

Sory Ibrahim Maïga