FR | EN

Français | English

samedi, 04 décembre, 2021

|

35.2 C
Bamako
34.2 C
Niamey
35.1 C
Ouagadougou

|

13:33

GMT

Mali: la signature du ministre de la Défense falsifiée

Le directeur l’information et des relations publiques des armées (DIRPA) a confirmé, mercredi 3 juin 2020, l’imitation de signature du ministre de la Défense et des anciens combattants, le général de division Ibrahim Dahirou Dembélé. La signature a servi la conception de fausses factures de 700 millions de francs CFA.

Le responsable de la DIRPA et le directeur des finances et du matériel du ministère de la Défense et des Anciens combattants ont animé un point de presse ce mercredi 3 juin. Il s’agissait pour colonel-major Diarran Diakité et le colonel-major Abdoulaye Ibrahim Traoré, de donner des éclaircissements dans l’affaire de l’imitation de signature du ministre de la Défense, de faire le point du processus de la bancarisation des militaires et aussi l’application de la nouvelle loi sur la cotisation sociale des forces de sécurité.

Au sujet du délit de faux et usage de faux et des fausses factures d’un montant de 700 millions de FCFA portant sur une livraison de véhicules au niveau du MDAC «… Oui, il y a bel et bien eu imitation  de signature, oui, il s’agit d’un faux contrat sous ce format-là, oui, le ministre de la Défense a porté plainte et oui le ministre a autorisé son directeur des finances et du matériel à se présenter devant les juridictions, mais je souligne que tous les cadres et le personnel de la DFM ne sont pas concernés et le département de la défense et des anciens combattants est décidé à faire aboutir cette affaire… » affirme le colonel Diarran Koné de la DIRPA.

Au cours de cette conférence de presse, il a été également question de la loi 2018-053 du 11 juillet 2018 portant code des pensions des fonctionnaires, des militaires et des parlementaires. L’application de cette loi suscite l’incompréhension chez certains militaires avec une légère diminution du net à payer. « …Nous avons déployé une équipe pour expliquer aux militaires qu’avec l’application de cette loi, ils vont sentir une légère diminution sur leurs salaires, parce qu’on est en train d’appliquer 4% sur l’ensemble des éléments de solde mais à la retraite, ils bénéficieront beaucoup » a précisé le colonel-major Abdoulaye Ibrahim Traoré, directeur des finances et du matériel du ministère de la Défense. « A part l’allocation familiale, la pension est prélevée désormais sur les autres soldes notamment les primes et les indemnités », a-t-il indiqué.

« Il faut aller à la bancarisation »

L’autre question évoquée est relative à la bancarisation des salaires, ce processus sera bientôt enclenché signale le colonel-major Abdoulaye Traoré. Mais elle pose quelques soucis vu « tous les petits avantages » que perçoivent les militaires à savoir le remboursement des cessions de vivres, de pagnes de fêtes, de motos, à la disposition des militaires dont les frais sont prélevés directement sur les soldes. « …Quand on est arrivé, on a mis des équipes sur le terrain pour expliquer l’intérêt de la bancarisation et des pensions et aujourd’hui, c’est l’adhésion totale… ».

Et il poursuit en dévoilant qu’ « en juillet, le processus commence et avec les officiers qui constituent le plus petit effectif, on met tous les officiers à la banque, ceux qui n’ont pas de compte seront obligés d’en ouvrir pour y recevoir leur droit » a prévenu le colonel-major Traoré.

Toutefois, les animateurs de ce point de presse ont porté un démenti formel sur de quelconque diminution sur le salaire des Forces armées maliennes.

M.A. Diallo, Sory Ibrahim Maïga, Sory Kondo