FR | EN

Français | English

jeudi, 07 juillet, 2022

|

25.2 C
Bamako
30.9 C
Niamey
27.3 C
Ouagadougou

|

04:53

GMT

Mali : le récap de la semaine

Retrouvez ci-après, quelques faits qui ont marqué l’actualité de la semaine du 28 mai au 04 juin 2022.

• “Des éléments de Daesh mis en déroute à Ménaka“. « Suite aux nombreux massacres de masse des populations perpétrés par le groupe terroriste Daesh/EIGS dans les régions de Ménaka et Gao, les Forces Armées Maliennes (FAMA), appuyées par la coalition GATIA-MSA, ont débuté ce samedi 04 juin 2022, une opération de sécurisation des populations qui a abouti à la reprise et au contrôle total du village d’Anderamboukane ainsi que du camp militaire de la localité. Les éléments terroristes de Daesh ont été mis en déroute et ont quitté le village et ses environs », indique un communiqué de la coalition GATIA-MSA.

• Ce vendredi 3 juin, une attaque à l’engin explosif improvisé contre un convoi de la MINUSMA près de Douentza, dans le centre du Mali a fait deux morts. Le 1er juin, un casque bleu tué et trois autres blessés dans l’attaque contre un convoi logistique de la Mission onusienne à Kidal.

• A Bamako, plusieurs dizaines de personnes ont manifesté vendredi, pour dire stop aux violences faites aux femmes. Cette manifestation fait suite à l’aggravation des violences ayant entraîné la mort d’au moins quatre femmes, ces dernières semaines au Mali.

• Le 1er juin, trois personnes travaillant pour deux organisations non gouvernementales humanitaires, ont été tuées sur la route de Kayes-Yélimané (région de Kayes). « Depuis le début de l’année, une soixantaine d’incidents ont eu lieu au Mali contre des travailleurs humanitaires, tels que des agressions, braquages, enlèvements, intimidations, pillages de locaux, violences physiques, meurtres etc.», annonce le Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA) dans un communiqué.

• Mardi 31 mai, l’armée malienne réceptionne son deuxième avion le CASA C-295 « longtemps resté bloqué à l’usine en Espagne ». « Cet appareil qui est un pont entre les différentes régions du pays peut jouer au transport des troupes, au largage des troupes et les missions d’évacuation sanitaire », indique l’armée.

• Dans sa note trimestrielle sur les tendances des violations et atteintes aux droits de l’homme et au droit international humanitaire au Mali couvrant la période du 1er janvier au 31 mars 2022 et publiée le 30 mai, la MINUSMA indique avoir « recensé 812 cas de violations et atteintes aux droits de l’homme et au droit international humanitaire. » Selon la note, « ces données documentées représentent une augmentation de 151% comparativement au trimestre précédent. Le nombre de personnes tuées a connu une hausse exponentielle de près de 324%. »

Sahelien.com