FR | EN

Français | English

samedi, 24 septembre, 2022

|

28.2 C
Bamako
32.2 C
Niamey
27.1 C
Ouagadougou

|

22:15

GMT

Mali : le récap de la semaine

Retrouvez ci-après, quelques faits qui ont marqué l’actualité de la semaine du 21 au 26 août 2022 au Mali.

Retrait de Barkhane, « le gouvernement de transition prend acte et rassure la population malienne que grâce à la montée en puissance des vaillantes Forces Armées Maliennes (FAMa), plus de succès seront engagés contre les groupes terroristes, la sécurité des populations sera considérablement améliorée et les biens ne faibliront point. »

Primature. Le colonel Abdoulaye Maïga, ministre de l’Administration territoriale et porte-parole du gouvernement de transition, est désigné, dimanche 21 août, pour assurer l’intérim du Premier ministre, Choguel K. Maïga, « mis en repos forcé par son médecin. »

AIGE. Faute de consensus autour de la désignation des membres devant siéger à l’Autorité indépendante de gestion des élections (AIGE), il a été procédé à un tirage au sort des représentants des partis politiques et de la société civile, le 22 août dernier.

Mali-Iran. La 1ère session de la commission mixte «  a été marquée par des engagements importants entre les deux Parties dans divers domaines prioritaires de la coopération bilatérale, notamment ceux de la défense, de la sécurité, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, des mines, du développement rural, de l’énergie, de la santé, des transports, de l’industrie et du commerce.« 

Adoption d’une stratégie nationale de stabilisation des régions du Centre. Elle est articulée autour de quatre axes à savoir : le rétablissement de la paix, de la sécurité et de la cohésion sociale ; l’amélioration de la gouvernance et le renforcement de la justice ; la gestion des questions humanitaires et le relèvement économique ; la communication et la coordination des interventions des partenaires. Selon le gouvernement, cette stratégie « vise à faire du Centre une zone stable et prospère où les communautés sont réconciliées entre elles-mêmes et vivent en harmonie avec leurs voisins. »

Vers la création d’une société de recherche et d’exploitation des ressources minérales du Mali. L’annonce a été faite à l’issue du Conseil des ministres du 24 août dernier. « Le Mali dispose d’un vaste potentiel dans les domaines pétrolier et gazier couvrant une superficie de 900 mille Km2. Pour la mise en valeur de ces nombreuses ressources et conformément aux recommandations des Assises nationales de la Refondation, le projet d’ordonnance adopté crée la Société de Recherche et d’Exploitation des Ressources minérales du Mali avec comme actionnaire unique l’Etat. La société a pour objet la recherche, l’exploitation, le traitement et la commercialisation des substances minérales, dans les limites des périmètres qui lui sont octroyés. », indique le communiqué.

La région de Ménaka a un nouveau gouverneur. L’annonce a été faite en Conseil des ministres, le mercredi dernier.