FR | EN

Français | English

mercredi, 29 mai, 2024

|

32.2 C
Bamako
36.1 C
Niamey
31.8 C
Ouagadougou

|

23:56

GMT

Mali: le récap de la semaine

Retrouvez ci-après, quelques faits marquants de la semaine du 14 au 18 février 2022.

Plusieurs terroristes neutralisés à Tessit. Suite au massacre de dizaines de civils par des groupes terroristes, ces derniers jours à Tessit dans la région de Gao, l’armée malienne a mené une « offensive de recherche et de destruction » de leur base, dans l’après-midi du vendredi 18 février. Selon le bilan provisoire, 57 terroristes ont été neutralisés et divers matériels détruits. Dans les rangs de l’armée, 8 militaires ont perdu la vie, 14 blessés et 5 portés disparus.

Le Mali demande le retrait « sans délai » de Barkhane et Takuba. L’annonce intervient au lendemain de la décision prise par la France et ses partenaires de retirer leurs forces du Mali dans les prochains mois. Le Mali demande le retrait «sans délai» de Barkhane et Takuba. L’annonce intervient au lendemain de la décision prise par la France et ses partenaires de retirer leurs forces du Mali dans les prochains mois.

Logements sociaux. Le gouvernement annonce la suspension de l’attribution de la 2eme tranche des 12 566 logements sociaux de Bamako et la dissolution de la commission d’attribution, suite à « quelques anomalies. » La publication de la liste des bénéficiaires a provoqué un tollé notamment sur les réseaux sociaux où les internautes ont dénoncé l’opacité dans l’attribution des logements sociaux.

686 millions de dollars pour répondre aux besoins humanitaires en 2022. Le Plan de réponse humanitaire cherche à mobiliser ce fonds pour aider 5,3 millions de personnes parmi les plus vulnérables. « Plus de 1,8 million de personnes seront concernées durant la période de soudure (juin et août 2022), contre 1,3 million en 2021. Il s’agit du niveau le plus élevé jamais enregistré depuis 2014 », indique le Bureau de coordination des Affaires humanitaires de l’ONU dans un communiqué.

Attaque contre un poste de l’armée à Niafunké. Elle est survenue dans la nuit du 12 au 13 février 2022 aux environs de 02h00 du matin. Le bilan fait état de « 02 morts dans les rangs de l’armée et 05 morts côté assaillants. »