FR | EN

Français | English

jeudi, 18 août, 2022

|

29.2 C
Bamako
32.2 C
Niamey
30.1 C
Ouagadougou

|

13:05

GMT

Mali: pour le « Mouvement du 5 juin », l’objectif ne change pas

A la suite de la grande manifestation du 5 juin dernier, les initiateurs (la CMAS, le FSD et l’EMK) ont fait un point de presse, ce lundi à Bamako. Ils affirment que de nouveaux mouvements ont rejoint la coalition, une Assemblée générale aura lieu jeudi prochain et que leur objectif demeure sans ambiguïté le départ du chef de l’Etat.

De nouvelles adhésions enregistrées par les trois mouvements désormais baptisés, « Mouvement du 5 juin ». Il s’agit du Mouvement Citoyen pour l’Alternance, le Travail et la Transparence (MC-ATT) dirigé par Jeamille Bittar, ex-président du Conseil économique et social sous l’ancien président de la République, Amadou Toumani Touré, la coordination des enseignants du secondaire et d’autres associations politiques.

Les initiateurs du Mouvement du 5 juin

Ils ne décolèrent pas malgré l’échec de l’ultimatum donné au président de la République à démissionner le jour de la manifestation. La coalition projette d’organiser une Assemblée générale, le jeudi 11 juin, pour décider de la manifestation prochaine. « Nous organisons une Assemblée générale avec tous les adhérents au Mouvement du 5 juin pour décider de la prochaine sortie » dévoile Issa Kaou N’Djim, Coordinateur général de la Coordination des mouvements, associations et sympathisants de l’imam Mahmoud Dicko (CMAS).

Un dialogue est possible, mais…

« On est prêts à toute négociation, mais à condition que celle-ci puisse aboutir au départ du président de la République » répète M. N’djim sur un ton catégorique en réaction à l’offre de dialogue du gouvernement qui se dit favorable à l’aboutissement des aspirations légitimes des manifestants, dans un communiqué publié le lendemain du grand rassemblement du vendredi passé.

Pour le président du FSD, Choguel Kokala Maïga, l’objectif ne change pas. « Nous voulons une ère nouvelle pour le Mali, il faut que le peuple malien donne une leçon au monde entier que l’on peut obtenir le changement de ce régime pacifiquement » avant de féliciter le professionnalisme des forces de l’ordre le 5 juin dernier.

A noter qu’une manifestation en soutien aux institutions de la République est annoncée pour le vendredi prochain, cette fois-ci, par des groupements d’associations pro-gouvernementales.

Sory Ibrahim Maïga