FR | EN

Français | English

lundi, 16 mai, 2022

|

27.2 C
Bamako
32.6 C
Niamey
31.5 C
Ouagadougou

|

05:41

GMT

Mali: un nouveau mouvement manifeste son soutien à la junte

Né il y a quelques jours, le Mouvement populaire du 4 septembre (MP4) avait appelé, lundi 7 septembre, à un grand meeting de soutien aux forces armées maliennes et principalement au Comité national pour le salut du peuple (CNSP).

À la place de l’indépendance ce mardi après-midi, des sons de vuvuzela, des slogans de soutien à l’armée ont été scandés lors de cette première mobilisation du MP4 et dont le slogan principal est la devise du Mali « un peuple – un but – une foi ».

Ils ont été nombreux à répondre à « l’appel patriotique » de ce nouveau regroupement à l’exemple de cette jeune dame qui manifeste son « soutien à l’armée et l’exhorte à garder le pouvoir pour cette transition », car dit-elle, « on est fatigué ».

Comme annoncé lors de leur dernière conférence de presse, le mouvement a soutenu les militaires avec des hommages et spécialement à la junte au pouvoir que les organisateurs qualifient de professionnels sans manquer de se prononcer sur la transition qui se profile à l’horizon. « Les militaires ne sont pas venus du ciel, ils sont des humains comme nous, ils sont sociaux comme nous et ils comprennent nos préoccupations, donc, vu la rigueur qu’ils affichent, le peuple doit rester souder derrière eux pour réussir une transition » déclare Seydou Oumar Traoré, président de la plateforme ‘Les Patriotes’ et membre du MP4.

Selon un autre membre de la plateforme, le rassemblement d’aujourd’hui s’explique aussi par le parachèvement par les militaires de la lutte des Maliens qui aspirent à une meilleure gouvernance. « On est sortis pour soutenir nos soldats parce que l’acte qu’ils ont fait a soulagé tous les Maliens de l’intérieur comme de l’extérieur. Le jour où l’armée est entrée dans la danse, c’est-à-dire le 18 août, les Maliens souffraient, ils ont pris leur responsabilité, cela nous a conforté et ils méritent notre soutien » explique Allassane Tangara de la plateforme ‘Wati Sera’.

Les leaders de cette coalition n’ont pas manqué de critiquer les sanctions de la Cédéao contre le Mali ainsi que la France qu’ils appellent à la sincérité dans sa collaboration avec le pays.

Sory Ibrahim Maïga