FR | EN

Français | English

dimanche, 24 octobre, 2021

|

23.2 C
Bamako
27.2 C
Niamey
25.1 C
Ouagadougou

|

09:04

GMT

Niger: fermeture des établissements scolaires suite à la recrudescence des cas de Covid-19

En Conseil des ministres le vendredi 11 décembre, le gouvernement nigérien a annoncé de la fermeture des établissements scolaires du 17 décembre 2020 au 1er janvier 2021. Plusieurs  mesures sont également prises pour renforcer la surveillance contre la pandémie.

Cette décision du gouvernement d’anticiper la date du départ des congés de Noël, initialement prévus à partir du 22 décembre prochain, surprennent certains citoyens à la veille des élections municipales et régionales qui se tiendront ce dimanche. « Je suis étonné de constater que malgré le retard accusé par la reprise des cours dans certaines écoles, les autorités viennent encore fermer les écoles. On est accord qu’il y a le covid-19, mais est-ce la solution d’empêcher les enfants d’aller étudier ? Je pense qu’il faut durcir les mesures barrières car de toute façon, nous sommes en période de froid même s’il n’y a pas le coronavirus, beaucoup des maladies sont fréquentes maintenant », indique Sani Zakou mécanicien à Niamey.

En effet,  le gouvernement a aussi  décidé  de rendre effective « l’obligation du port des masques » et de « prendre des sanctions à l’encontre des agents publics en cas de refus de port de masque, de renforcer du dispositif de lavage des mains au niveau de toutes les administrations publiques, privées et des grandes surfaces ainsi que la  suspension des ateliers et séminaires jusqu’à nouvel ordre ». Abdoulaye Issa, un habitant de Niamey pense que c’est une bonne décision. « Chaque jour, il y a un grand nombre de cas positifs  au coronavirus et puis partout, le port  des masques n’est pas respecté ni dans les écoles ni au marché ni même dans les centres de santé. Avec les élections, ce n’est pas facile, donc la décision de l’Etat est à saluer », affirme-t-il.

Conséquence directe de la banalisation des gestes barrières, les cas de contamination au Covid-19 sont repartis à la hausse au Niger ces dernières semaines. C’est ce qui ressort du bilan de la situation de la pandémie fait par le ministre de la Santé publique. A la date du 11 décembre, 2160 personnes sont déclarées positives, 811 cas actifs et 80 décès sont enregistrés.

Omar H. Saley