FR | EN

Français | English

dimanche, 24 octobre, 2021

|

23.2 C
Bamako
27.2 C
Niamey
25.1 C
Ouagadougou

|

08:19

GMT

Niger: un mois de plus pour remplacer l’ancien permis de conduire

Entamé depuis quelques mois, l’opération de renouvellement de l’ancien permis de conduire (format papier carton) en format biométrique divise les Nigériens quant à la nécessité de changer ce document.

C’est en principe ce 14 juillet que prendra fin le délai de l’utilisation du permis de conduire en format papier carton. Depuis l’annonce faite par le ministère des transports, le centre national de traitement et d’édition du permis biométrique est pris d’assaut par les détenteurs de l’ancien document.

Certains citoyens n’apprécient pas les conditions de délivrance de ce permis. Abdoulkarim Sahabi, un usager, se plaint du manque de guichets au niveau des communes. « Le problème ici est qu’il n’y a qu’un seul guichet. Regardez le nombre de personnes qu’il y a ! Même ceux qui n’ont pas de véhicule ont leur permis et maintenant les autorités disent que le 14 juillet, c’est dernier le délai. On n’est même pas sorti de la question du changement de la plaque et on veut imposer le permis aux gens », a-t-il déploré.

« Lutter contre la fraude »

De son côté, Siradji Issa, acteur de la société civile encourage l’initiative. « Nous avons adhéré à ce projet et on l’a soutenu. C’est une reforme très importante mais, moi, je dis qu’aller à une modernisation à un prix, tôt ou tard, les gens vont le faire. » Le président de la République, Mahamadou Issoufou, avait donné l’exemple, le 6 juillet dernier, au palais de la présidence où, il s’est fait confectionner son permis de conduite biométrique.

L’un des objectifs du changement de permis est de lutter contre les nombreuses fraudes et falsifications, indique Christan, chef de projet au centre national de traitement et d’édition du permis de conduire. « L’ancien permis de conduire, le carton rouge, que tout le monde connait n’est pas sécurisé. C’est un permis qui est falsifiable rapidement et on s’est rendu compte que les banques ne le prennent pas en tant que pièce d’identité, parce que, justement, ils n’ont pas confiance ».

A la veille de la date butoir, le ministère des transports, a, dans un communiqué, annoncé que « le délai fixé pour l’échange des anciens permis en permis biométriques est prorogé jusqu’au 15 août prochain. Pour obtenir le nouveau permis, les détenteurs doivent débourser près de 20.000 FCFA.

Omar Hama Niamey