FR | EN

Français | English

vendredi, 03 décembre, 2021

|

29.2 C
Bamako
32.2 C
Niamey
32.1 C
Ouagadougou

|

19:23

GMT

Tabaski à Tombouctou: ce que préconise le comité anti-Covid

Dans le cadre des préparatifs de la fête de Tabaski, le comité régional de lutte contre le coronavirus à Tombouctou appelle les populations à ne pas baisser la garde. Selon Dr Moussa Hama Sankaré, Directeur régional de la Santé, il y a plus de sept lieux de regroupement et chaque lieu peut recevoir plus de 1000 personnes. Il répond aux questions de Sahelien.com.

Que faire avant d’aller à la prière?

Chaque personne, avant d’aller au lieu de prière et même avant de faire ses ablutions, doit laver ses mains au savon, préparer sa natte de prière individuelle. En partant vers les lieux de prière, à Tombouctou, on s’est organisé afin qu’il y ait des points d’accès pour les lieux de prière où se trouvent des jeunes pour orienter les gens et leur permettre aussi d’avoir accès au gel. Et même des masques pour ceux qui n’en ont pas, parce qu’on demande à chacun d’avoir son masque ou son turban bien fait.

Et après la prière ?

Après la prière, vous devez en plus retrouver les gels à la sortie. Arrivé à la maison, vous devez laver les mains au savon avant d’égorger le mouton. Ensuite, vous pouvez vous débarrasser de votre masque pour pouvoir faire le reste du travail.

Qu’en est-il du regroupement des enfants ?

A Tombouctou, il y a une place qu’on appelle Kalémé. Avant de partir à ce regroupement, il faut y aller en petits groupes. Aussi, il faut avoir les masques et gels.

Que faire au niveau des familles ?

Il y a non seulement les gens qui vont saluer leurs parents mais aussi des gens qui vont quitter Bamako, Mopti et l’extérieur du Mali. Ils doivent observer ces mêmes mesures barrières. Nous qui recevons ces hôtes, il faut qu’on leur dise qu’on a été fatigué par la maladie et nous souhaitons que tous puissent observer les mesures barrières.

 Sidi Wangara, Sory Kondo