Burkina Faso : Douze soldats tués dans une attaque dans le nord

Des hommes armés ont attaqué tôt, ce vendredi 16 décembre, le poste militaire de Nassoumbou, dans la commune de Djibo, à une trentaine de kilomètres de la frontière malienne.

L’attaque contre le détachement du Groupement des Forces Anti-terroristes (GFAT) a coûté la vie à douze soldats et fait des blessés, a indiqué le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré, dans son message à la nation.

Des véhicules et munitions ont été détruits ainsi que des bâtiments incendiés, a-t-il poursuivi.

Selon l’armée, « des renforts terrestres et aériens ont été immédiatement envoyés et les opérations de ratissage sont en cours ».

Plusieurs attaques ont visé ces derniers mois, le nord du Burkina Faso. Le 12 octobre, trois soldats ont été tués dans l’attaque du poste avancé de l’armée à Intagom, localité située à 5 km de la frontière avec le Mali.

Quatre mois plus tôt, une attaque avait coûté la vie à trois policiers.

PARTAGER