Mali : le général Gamou s’affiche officiellement comme chef du Gatia

Le président IBK saluant le Gal El Hadj Ag Gamou ©Présidence

El Hadj Ag Gamou, général de l’armée malienne, a été officiellement reçu par le président Ibrahim Boubacar Keïta à Bamako en qualité de chef du Gatia, en compagnie d’autres responsables de groupes armés au lendemain de la signature d’un cessez-le-feu. 

La veille, aux côtés du président malien, il a assisté au défilé militaire dans sa tenue de général de l’armée malienne à la commémoration du 22 septembre. Ce dimanche 24 septembre, El Hadji Ag Gamou est réapparu enturbanné et droit dans ses boubous, toujours aux côtés du président IBK. Mais cette fois, en qualité de chef du Gatia, groupe armé membre de la Plateforme qui a multiplié les succès militaires sur le terrain après la défaite de l’armée en mai 2014 à Kidal.

Crée en août 2014, le Gatia compte entre 500 et 1000 hommes sur le terrain à sa création. Fahad Ag Almahamoud, l’actuel secrétaire général du mouvement, expliquait alors que l’objectif était de « défendre l’intérêt de la communauté Imghad contre le mouvement indépendantiste du MNLA. » Mais, dès les premiers jours notamment lors de la bataille de Tabankort, les médias ont annoncé des liens entre le mouvement et l’Etat malien et soupçonnent le général El Hadj Gamou d’être à la manœuvre.

Aujourd’hui, cette double casquette du général est devenue officielle. Les images, publiées aussi sur le compte Twitter de la présidence malienne, ont été prises au lendemain de la signature d’un cessez-le-feu entre la Plateforme et les ex-rebelles de la CMA suite à de nombreux affrontements dans la région de Kidal. Cet énième accord entre les deux camps devrait permettre la libération des personnes détenues lors des affrontements et le retour des hommes de Gamou à la périphérie de Kidal, encore sous le contrôle des ex-rebelles. Malgré le retour « définitif » du gouverneur Sidi Mohamed Ag Icharach.

Aboubacar Dicko
PARTAGER