Mali : libération de neuf enfants soldats détenus par la CMA

Des combattants dans le nord du Mali - Image d'illustration - Sahelien.com

De sources locales, la Coordination des mouvements de l’Azawad a remis, vendredi 11 août, au moins neufs combattants mineurs âgés de 12 à 17 ans à la mission de l’ONU à Kidal.

« Ils étaient tous détenus, séparément des adultes, à la prison de Kidal. Et il s’agit de combattants mineurs de la Plateforme capturés à Takalot lors des derniers combats entre mouvements signataires de l’accord de paix », a précisé une source locale bien informée des évènements.

Parmi eux, un enfant déjà capturé lors des affrontements de juillet 2016 autour de la ville de Kidal, mais qui a été ensuite enrôlé. « Après leur libération, la mission de l’ONU va les escorter jusqu’à Gao et organiser leur prise en charge par des responsables de la protection de l’enfance avant de les remettre à leur famille », ajoutent d’autres sources concordantes.

Jeudi, la Minusma s’est dit préoccupée de l’utilisation des enfants soldats par les groupes armés au Mali.  « Nous avons pu établir que les groupes armés utilisaient des mineurs dans leurs rangs. Ce qui est extrêmement grave parce que sur les 33 personnes actuellement détenues par la CMA à Kidal, huit sont des enfants », a précisé Guillaume Ngueffa, chef de la division des droits de l’homme de la Minusma.

Fin juin, de violents affrontements ont opposé la CMA au groupe d’autodéfense Imghad et alliés (Gatia), membre de la Plateforme dans la région de Kidal. Des combats qui étaient intervenus après plusieurs semaines de tension entre les deux camps autour de la gestion de la ville.

Aboubacar Dicko
PARTAGER