Mali : Session extraordinaire du Conseil Supérieur de la Fonction Militaire

Le Conseil Supérieur de la Fonction Militaire tient une session extraordinaire, ce mardi 23 août, à la direction de la Justice militaire à Bamako.

Deux points sont inscrits à l’ordre du jour de cette session dont l’ouverture a été présidée par le ministre de la Défense et des anciens combattants, Tiéman Hubert Coulibaly.

Il s’agit d’abord, d’un projet de décret fixant les conditions, les critères et les procédures d’avancement des officiers, des sous-officiers et des militaires du rang.

Ensuite, un projet de décret portant modification du décret N° 05-002/P-RM du 7 janvier 2005, fixant l’organisation et les modalités de fonctionnement de l’Etat-major général des armées.

Selon le Colonel-major Zakaria Koné, Secrétaire général du Conseil Supérieur de la Fonction Militaire, le premier projet consacre la fusion de l’ensemble des textes régissant l’avancement des officiers, sous-officiers et militaires du rang

Le deuxième projet, toujours selon l’officier supérieur, répond à une nécessité d’adaptation à la réalité par la prise en compte de certains facteurs notamment le contexte sécuritaire actuel marqué par la lutte contre le terrorisme.

Les militaires vont, au cours de cette journée, examiner ces projets et faire des propositions pour contribuer à leur amélioration.

« Nous corrigeons ce qui n’est pas juste (…) Aucune difficulté n’est sans fin. Seuls l’effort constant et l’abnégation conduisent à la fin de la difficulté », a indiqué le ministre de la Défense.

Cette session intervient après celle du 21 octobre 2015, où le projet de loi portant statut général des militaires a été examiné et approuvé.

PARTAGER