Mali : un parti de l’opposition décide de porter plainte contre le gouvernement

Le Parti ADP-Maliba (Alliance Démocratique pour la Paix) a animé une conférence de presse dimanche 03 juin dans les locaux de son QG à Bamako pour condamner la répression violente de la marche pacifique du 02 juin, aussi annoncé sa décision de porter plainte contre le gouvernement pour violation de son siège par les forces de l’ordre.

« Nous avons été ciblés »

Pour le président du Parti Amadou Thiam, député à l’assemblée nationale, le siège de son parti a été pris pour cible « le siège d’ADP-maliba, cette avenue ne faisait pas partie de l’itinéraire de la marche, nous avons été ciblé » a-t-il indiqué. Pour lui « ils sont venues dans cette rue et à la porte du parti, ils nous ont gazeux et ils ne se sont pas limité à cela, ils ont gazeux les gens dans la cour du parti c’est un espace, une propriété privée »

La plainte

Après constat d’huissier le comité exécutif du parti a décidé de porter plainte contre le gouvernement pour violation de propriété privée et pour tous les dégâts occasionnés. Et à Moussa Diawara l’un des conférenciers et co-directeur de campagne de Aliou Boubacar Diallo candidat investit d’ADP-maliba et de Mali émergence «  il faut que le candidat Ibrahim Boubacar Keita que la génération qu’il a opprimée en 94 est devenu une génération de responsables et de leaders politiques… » Et d’ajouter «  nous ne savions pas qu’en initiant une marche pacifique notre QG serait attaqué de la sorte » a-t-il déploré

Le communiqué d’Aliou Boubacar Diallo

Le président d’honneur du d’ADP-maliba Aliou Boubacar Diallo et candidat à l’élection présidentielle du 29 juillet prochain a dans un communiqué condamné la répression violente de la marche pacifique du 2 juin. Il dénonce l’abus de pouvoir des autorités qui selon lui « l’état d’urgence est brandi comme un argument de manière sélective pour réprimer les forces vives de la nation particulièrement l’opposition » a-t-il indiqué dans le communiqué.

Il déplore aussi la mainmise du régime sur l’ORTM, la télévision nationale «  la déclaration de du président sortant IBK a été diffusé pendant près 45mn, là où celle des autres n’a durée qu’entre une à deux minutes »

Une autre marche est prévue pour le 08 juin.

Sory Kondo
PARTAGER