Mali : une manifestation devant l’ambassade de France dispersée par la police

Une manifestation contre la « partialité de la France » dans la crise malienne a été dispersée par les forces de l’ordre ce mercredi 10 janvier à Bamako.

La manifestation initiée par des associations de la société civile dont le « Mouvement On a tout compris « waati sera » », intervient à la veille du cinquième anniversaire du lancement de l’opération militaire française au Mali.

Les forces de l’ordre sont intervenues pour disperser les manifestants à coup de gaz lacrymogène aux abords de l’ambassade de France. Les manifestants se sont finalement rassemblés à la Bourse du travail où une déclaration a été lue.

Cinq ans après le déploiement des forces françaises au Mali, le mouvement « Waati Sera » dresse un « tableau sombre » et s’interroge sur leur présence : « A quoi sert Serval si nos forces armées et notre administration continuent toujours à être perçues comme persona non grata sur une bonne partie de leur propre territoire (…). Si 5 ans après sa présence, les brasiers du nord se sont étendus au centre et un peu au Sud (…), les 2/3 de notre territoire échappent toujours au contrôle de l’Etat ».

C’était le 11 janvier 2013 que l’opération Serval a été déclenchée à l’appel des autorités maliennes afin de soutenir les forces armées maliennes à repousser une offensive des groupes armés terroristes qui contrôlaient le nord du pays.

L’opération Serval est remplacée en  août 2014 par celle de Barkhane, dont les forces ont vocation à combattre les terroristes dans le Sahel.

Marie Dembélé, Stagiaire

PARTAGER