Mausolées de Tombouctou : 2,7 millions d’euros de réparation pour Ahmad al-Faqi

Les ruines d'un ancien mausolée

La  Cour pénale internationale (CPI) a condamné, jeudi 17 août, Ahmad al-Faqi al-Mahdi, ancien chef de la brigade des mœurs du mouvement terroriste Ançardine, à payer 2,7 millions d’euros soit 1, 77 milliard de francs CFA de réparations pour avoir participé à la destruction des mausolées lors de l’occupation terroriste en 2012.

Le montant est en guise de « réparations individuelles, collectives et symboliques » pour Tombouctou où Al Faqi avait fait allégeance aux groupes terroristes qui occupaient tout le nord du Mali. Et où de nombreux monuments et symboles religieux ont été profanés et détruits.

Cette amende peut être payée en argent ou prendre la forme de mesures de compensations qui puissent profiter aux habitants de Tombouctou.

Al Faqi a été condamné à neuf ans de  prison en septembre dernier par la CPI pour avoir ordonné la destruction de ces symboles de la ville, classés patrimoine mondial de l’UNESCO. Il avait plaidé coupable et présenté des excuses à toute la ville historique de Tombouctou.

La rédaction

 

PARTAGER