Niger : le chef rebelle Adam Tcheke Koudigan, à Dirkou pour un dialogue avec les autorités

Le chef du Mouvement pour la justice et la réhabilitation du Niger (MJRN), Adoum Tcheke Koudigan, se trouve à Dirkou, une ville garnison, située à plus de 600 km au nord-est d’Agadez, selon des sources proches du groupe rebelle contactées par sahelien.com.

La présence d’Adoum Tcheke Koudigan à Dirkou est liée à l’aboutissement d’une longue médiation entre les autorités nigériennes et son groupe.

L’année dernière, ce mouvement avait menacé d’attaquer les installations pétrolières du Niger faute d’une vraie répartition des richesses du pays et la persistance de l’incurie de la justice dans le septentrion nigérien.

Au début, l’Etat n’avait accordé aucun crédit à ce mouvement. Mais il y a quelques semaines, un groupe de chefs traditionnels du Kawar et d’Agadem, était parti en Libye pour nouer contact avec Adam Tcheke Koudigan.

D’après des sources contactées par sahelien.com, c’est Issouf Barkaï, ministre délégué, qui constitue l’interface entre le groupe rebelle et l’Etat du Niger.

Le septuagénaire Adam Koudigan est un ancien fidèle de Barka Wardougou, ex-chef rebelle toubou qui avait dirigé les Forces armées révolutionnaires du Sahara dans les années 1990.

PARTAGER