Niger: Le patron d’AFRICOM visite la future base de drones d’Agadez

Le général Thomas D. Waldhauser, responsable de l’U.S Africa Command (AFRICOM), a visité mardi dernier, la base aérienne d’Agadez qui servira au déploiement de drones, dans le cadre de la lutte contre le terrorisme au Sahel.

Il a rencontré les troupes américaines, les membres des Forces armées nigériennes et les autorités civiles, au cours de sa visite.

« On est ici à la demande des autorités gouvernementales nigériennes et en coordination étroite avec eux, après avoir négocié un accord pour assister au projet d’améliorations de la base aérienne 201 », a déclaré le général Waldhauser, dans un communiqué publié sur le site de l’ambassade des Etats-Unis au Niger.

Le patron d’Africom ne s’est pas prononcé sur l’évolution des travaux en cours, à l’aéroport Mano Dayak d’Agadez.

Toujours selon le communiqué, l’emplacement de la base va améliorer et faciliter le partage des renseignements avec le Niger et les autres pays comme le Tchad, le Mali et le Nigéria.

En septembre 2014, l’ambassade avait indiqué qu’Agadez représente, « tant sur le plan géographique que stratégique, une option attrayante pour installer/déployer le dispositif ISR (Renseignements, Surveillance & Reconnaissance), vu sa proximité des zones de menaces dans la région et la complexité dans la conduite des opérations sur des grandes distances ».

Le coût des travaux est estimé à 50 millions de dollars (environ 25 milliards de francs CFA), d’après le rapport de la 114e session 2015-2016 du Congrès américain.

Créé en 2007 par le Département de la Défense, le Commandement des États-Unis pour l’Afrique coordonne toutes les activités militaires et sécuritaires des États-Unis sur le continent.

PARTAGER