FR | EN

Français | English

lundi, 16 mai, 2022

|

27.2 C
Bamako
32.6 C
Niamey
31.5 C
Ouagadougou

|

06:03

GMT

Burkina Faso : Les électeurs sont moins enthousiastes à s’enrôler à la liste biométrique

La Commission électorale nationale indépendante du Burkina Faso a procédé au lancement de la révision des listes biométriques, le 17 juin à Ouagadougou et Bobo Dioulasso.

Cette opération, qui a débuté depuis le 29 avril dans certaines localités du pays, s’inscrit dans le cadre des élections présidentielles prévues en 2015, selon la CENI.

L’opération concerne les citoyens ayant eu 18 ans après la date du recensement de 2012. Elle concerne aussi les citoyens déjà âgés de 18 ans mais qui ne se sont pas fait recenser en 2012, ceux qui auront 18 ans le 29 novembre 2015 ou encore les jeunes nés vers ou en 1997.

Cependant, les électeurs sont moins enthousiastes à aller s’enrôler aux listes biométriques. « Comme il s’agit d’une révision, les gens viennent à contre goute » indique Edwich Sanou, opératrice Kit de la CENI à Ouagadougou.

Le parti au pouvoir, le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), et l’opposition poursuivent leur querelle autour du référendum, à l’initiative du CDP, afin de faire sauter le verrou de la limitation des mandats présidentiels. En clair, l’opposition ne souhaite pas que le Président Blaise Compaoré, qui a passé 27 ans au pouvoir, brigue un nouveau mandat.