FR | EN

Français | English

vendredi, 03 décembre, 2021

|

29.2 C
Bamako
32.2 C
Niamey
32.1 C
Ouagadougou

|

19:38

GMT

Concertations nationales: une première journée pour préparer la seconde phase

Après une journée ardue de travaux sur la validation des termes de référence des concertations nationales sur la transition, les conclusions de cette phase préparatoire feront l’objet de débat lors des assises nationales qui auront lieu du 10 au 12 septembre prochain.

A Bamako, cinq groupes assistés chacun d’experts facilitateurs ont échangé sur les bases des futures rencontres sur la transition. Ces échanges émaillés par certaines incompréhensions au départ, ont fini par aboutir à des recommandations exposées par les représentants des groupes.

« Les recommandations faites sont entre autres, l’inclusion de certaines causes notamment, la non-exécution des recommandations du dialogue national inclusif, les crises scolaires, sanitaires et économiques , la dépravation des valeurs sociétales et traditionnelles , le déficit de communication entre le gouvernement et le peuple, l’impunité, l’exode rural, le chômage des jeunes , la non satisfaction des revendications des partenaires sociaux , le dysfonctionnement du système judiciaire , l’incivisme dans tous les domaines , les violations répétées de la constitution, la mauvaise gestion des différentes rebellions, le retard dans l’application de l’accord d’Alger , la non compétitivité des ressources humaines liées à l’inadéquation formation et emploi… », a déclaré Moussa Camara, rapporteur général de la rencontre.

D’autres souhaits ont également été formulés par des participants, à la suite des discussions. Il s’agit de donner une place d’acteur au M5-RFP au même titre que le Comité national pour le salut du peuple (CNSP) dans l’organisation, l’élargissement des dates des prochaines assises, de revoir à la hausse le nombre de participants aux travaux ainsi que  l’inclusivité et la représentativité.

A la clôture ce samedi soir, le premier vice-président du CNSP, le colonel Malick Diaw a exprimé sa satisfaction quant au bon déroulement des travaux de cette phase qui, « faut-il le rappeler, avait pour vocation de permettre une meilleure appropriation par les participants des termes de référence relatives à l’organisation de la concertation nationale.» Et d’ajouter: « j’avoue sincèrement que j’ai été touché par le degré de mobilisation des participants. Cela dénote de l’intérêt qu’ils portent pour notre cher pays, le Mali. »

Les concertations régionales

Parallèlement à celles de Bamako, les différentes régions du pays aussi ont tenu des rencontres dans le même sens et Tombouctou n’est pas resté en retrait de cette journée de réflexion portant sur l’avenir du pays. Les grands axes de la feuille de route de la transition, l’architecture et les organes de la transition ainsi que le projet de la charte de la transition étaient au centre des débats dans la « cité aux 333 saints.»

Sory Ibrahim Maïga, Sory Kondo