FR | EN

Français | English

jeudi, 15 avril, 2021

|

32 C
Bamako
36 C
Niamey
34 C
Ouagadougou

|

11:41

GMT

Mali : comment impliquer les jeunes dans la lutte contre la corruption ?

Selon une étude révélée en 2016 par le projet Justice, Prévention Réconciliation (JUPREC), « 65% des jeunes maliens sont passifs devant la corruption, ils sont résignés en disant qu’ils ne peuvent rien faire pour contrecarrer la corruption. 18% des jeunes maliens sont réellement admiratifs de la corruption et sont prêts à corrompre et à être corrompus pour réussir. Ces jeunes estiment que [la seule alternative viable pour devenir une célébrité est la corruption directe ou indirecte]. Finalement, il n’y a que 14% des jeunes maliens qui soient révoltés contre la corruption. Nous devons tout faire pour augmenter le pourcentage de jeunes qui sont prêts à se battre contre la corruption, contre les corrompus, contre les corrupteurs. C’est la seule solution pour que notre pays devienne vivable, viable et fiable », a indiqué Moumouni Guindo, président de l’Office central de lutte contre l’enrichissement illicite (OCLEI), à l’ouverture de la 5è édition de la semaine de la jeunesse contre la corruption.

Hawa A. Coulibaly (Stg.), Mody Kamissoko