FR | EN

Français | English

jeudi, 07 juillet, 2022

|

28.2 C
Bamako
32.5 C
Niamey
28.6 C
Ouagadougou

|

00:55

GMT

Mali : une plainte collective vise des hauts fonctionnaires

A la Cour d’appel de Bamako, la Plateforme de lutte contre la corruption et le chômage (PCC) a déposé, ce vendredi 5 juillet, une plainte collective contre les fonctionnaires qui ne déclarent pas leurs biens. 

« Nous sommes venus demander au procureur général de la République du Mali, qui représente le ministère public, donc l’ensemble du peuple malien, de nous représenter et d’exiger la première loi la plus connue dans l’histoire du Mali, qui est la loi du 27 mai 2014, qui exige la déclaration de biens à tous ceux qui gèrent les deniers publics », a indiqué Pr Clément Dembélé, président de la PCC.

Cette plainte collective est « une grande première », selon la plateforme qui prévoit d’autres actions. « Nous avons d’autres revendications, ce n’est que le premier pas de l’histoire du Mali, une première plainte collective vient d’être déposée, et d’autres plaintes vont suivre, parce que nous nous sommes érigés contre l’impunité et contre le mensonge », a-t-il poursuivi.

Depuis plusieurs mois, cette organisation présidée par le Pr Clément Dembélé et parrainée par le président du patronat malien, Mamadou Sinsy Coulibaly, mène le combat contre la corruption au Mali.

Sory Kondo