FR | EN

Français | English

samedi, 04 décembre, 2021

|

35.2 C
Bamako
34.2 C
Niamey
35.1 C
Ouagadougou

|

14:41

GMT

Patronat du Mali: le renouvellement du bureau divise les patrons

L’Assemblée générale du Conseil national du patronat du Mali (CNPM) se tiendra finalement le jeudi 8 octobre. Initialement prévu pour le 26 septembre, le renouvellement du bureau du patronat avait été reporté à cause de la mauvaise constitution des listes de candidature.

L’élection en question avait été reportée le 24 septembre par le secrétaire général du Conseil national du patronat à cause de sept doublons sur les listes de candidature de Mamadou Sinsy Coulibaly, président sortant et Diadié dit Amadou Sankaré. Mais le camp opposé au président sortant a jugé illégale, la décision de l’administration et a tenu une rencontre dans la rue du patronat, le samedi 26 septembre, à l’issue de laquelle, Diadié dit Amadou Sankaré s’est dit élu à la tête de la faitière des entrepreneurs du Mali. « A l’issue d’une longue journée au cours de laquelle les délégués venus des différentes régions du Mali ont exprimé leur vote. Sur 155 délégués inscrits, 107 ont pris part au vote. Et à l’issue du dépouillement devant l’huissier, les suffrages sont largement portés sur ma modeste personne », a souligné M. Sankaré.

Pour la liste portée par le président sortant du patronat, il n’y a pas eu d’élection le 26 septembre. Candidat à sa propre succession, Mamadou Sinsy Coulibaly justifie le report de l’Assemblée générale du 26 septembre par la présence de sept personnes sur les deux listes de candidature. « Ces doublons ont été constatés par voie d’huissier et notifiés aux deux parties. Les scrutins à liste doivent être des listes où on ne voit pas la même personne sur les deux listes. Ça a été notifié à tout le monde par l’organisateur du scrutin au CNPM. D’après nos statuts et règlement intérieur, c’est l’administration, c’est-à-dire le secrétaire général », a précisé Mamadou Sinsy Coulibaly.

Poursuite des préparatifs

Au Conseil national du patronat, les préparatifs vont bon train pour l’Assemblée générale de ce jeudi 8 octobre. Des délégués sont déjà arrivés à Bamako à l’image de Dr Moussa Mamadou Diallo, président du Conseil patronal de la région de Mopti.  « Je suis en contact avec mes collègues des autres conseils patronaux de régions. Presque tous les délégués de conseils patronaux de régions sont présents aujourd’hui à Bamako sauf Koulikoro qui est la porte d’à côté. Ils peuvent quitter demain matin pour être là », a-t-il assuré.

Pour Dr Diallo, il n’y a pas eu d’élection le 26 septembre puisque les listes ne respectent pas les règles du jeu. « Est-ce que vous pouvez comprendre que le Djoliba joue contre le Stade malien mais qu’il y ait sept joueurs dont les noms figurent à la fois sur la liste de Djoliba et la liste du Stade malien ? Ce n’est ne pas possible », a-t-il tranché.

Jusqu’à l’après-midi de ce mercredi 7 octobre, le secrétariat général du patronat n’avait reçu qu’une seule liste de candidature, celle de Mamadou Sinsy. Joint par sahelien.com, plusieurs candidats sur la liste d’Amadou Sankaré ont affirmé qu’ils ne participeront pas à l’Assemblée générale du 8 octobre. « Elle a été convoquée le 1er octobre pour le 8 octobre. Nos textes précisent que l’Assemblée doit être convoquée 15 jours avant sa tenue », a indiqué Mme Fatoumatou Soumaré, soutien à M. Sankaré.

Depuis la création du CNPM, c’est la toute première fois que deux listes se présentent à l’élection. L’organisation a été toujours été dirigée par un bureau consensuel. A défaut d’un bureau consensuel, les patrons ne s’entendent pas non plus sur l’élection. Tout porte à croire qu’un feuilleton judiciaire est inévitable.

 M. A. Diallo, Mody Kamissoko