Burkina Faso : La Tabaski célébrée sous haute surveillance à Ouagadougou

A l’instar des fidèles du monde entier, les musulmans du Burkina Faso ont prié lundi 12 septembre pour la fête de l’Aïd al-Adha ou la Tabaski.

Ils étaient plusieurs centaines à se rassembler à la place de la Nation à Ouagadougou pour participer à la prière dirigée par le grand Imam de Ouagadougou.

« L’Imam a invité les gens à observer la paix et la cohabitation pacifique. Nous ne sommes pas à l’abri de l’extrémisme que nous voyons ailleurs mais nous avons des gardes fous qui nous permettent de faire face à toute éventualité », a indiqué le fidèle El hadj Dème Atimi à la fin de la prière.

Les gens ne sont pas individuellement contrôlés, mais la présence des forces de sécurité est fortement remarquable.

Un dispositif sécuritaire inhabituel mis en place pour parer à toute éventualité dans un environnement actuellement marqué des rumeurs d’attaques terroristes qui planent depuis quelques jours sur le Burkina Faso.

Une sécurité présente mais assez discrète pour ne pas ajouter à la psychose.

L’image est désormais familière au Burkina Faso, la communauté catholique est venue apporter son soutien à la communauté musulmane dans cette grande fête de profession de foi.

Elle était représentée par Jacob Yoda, Chancelier de l’archidiocèse de Ouagadougou.

PARTAGER