Niger – Agadez : des migrants encore abandonnés en plein désert

Des migrants en partance pour la Libye - Image d'illustration - Sahelien.com

Un groupe de 67 migrants tous de nationalités étrangères a été localisé et secouru le 5 juillet dernier à 40 km de Séguédine. Ils ont, eux aussi, été abandonnés par leurs passeurs sans provision d’eau et de nourriture.

L’un d’entre eux est décédé et les autres acheminés à Séguédine. Le même jour, cette fois-ci, à 650 km d’Agadez, près d’un village nommé Lataye (non loin de Dirkou), deux corps de migrants non identifiés ont été enterrés.

De sources proches des autorités communales de Dirkou contactées par Sahelien.com, « c’est le bal incessant des oiseaux rapaces au-dessus de l’endroit qui a alerté les gens et qui a permis de découvrir leurs corps ».

Selon Elhadji Laouel Taher, responsable d’un dispositif de secours des migrants en détresse dans le désert :  » La situation est très préoccupante ! Il faut de toute urgence trouver des solutions sinon le Ténéré blanchira de cadavres des jeunes ouest-africains ».

Fin juin, l’Organisation internationale pour les migrations a indiqué que 600 migrants ont été sauvés dans le désert depuis avril mais 52 autres sont morts.

Ibrahim Manzo Diallo
PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here