Tombouctou : ces jeunes en quête d’une première expérience professionnelle

L’Agence pour la promotion de l’emploi des jeunes (APEJ-Mali) a lancé son 11ème programme de stage pour 3.000 jeunes diplômés maliens. Les candidats retenus seront déployés dans les services publics, les structures communautaires décentralisées, les ONG, etc.

A Tombouctou, les jeunes se mobilisent pour le dépôt de leurs dossiers. « Le stage est important quand on est au chômage, car ça nous permet d’apprendre. C’est mieux d’effectuer un stage que d’aller s’asseoir au grin pour faire du thé », a déclaré Baby Mahamoud, un candidat au programme.

La coordination régionale de l’Agence pour la promotion de l’emploi des jeunes (APEJ-Tombouctou),  peut recevoir jusqu’à 700 dossiers pour une centaine de places disponibles, selon son responsable. Parmi les candidats cette année, Ali Moussa Idrissa Maïga affirme qu’il est à sa 3ème tentative et souhaite être retenu cette fois-ci.

LIRE AUSSI : A Mopti, le chômage des jeunes demeure un terreau favorable à l’insécurité dans la région

Au Mali, la difficile mise en route de l’entrepreneuriat jeune

L’objectif du programme est de permettre aux jeunes diplômés de bénéficier d’un stage d’imprégnation, de se familiariser avec l’environnement de l’administration, d’acquérir une expérience professionnelle et de renforcer leurs aptitudes par rapport à leurs futurs emplois. La durée du stage de formation professionnelle est de 12 mois non renouvelable.

Sidi Yahiya Wangara, Marie Dembélé, Sory Kondo 

PARTAGER